Comment éviter les poux à la rentrée?

Une astuce très simple pour agir en prévention pour éviter les poux : l’huile essentielle de lavande vraie et l’huile essentielle de tea tree.

Mettez 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie sur le col des vêtements, manteaux, écharpes, bonnets.

En cas de contamination, mettez 1 goutte d’huile essentielle de Lavande vraie (Lavandula angustifolia ou lavandula vera) et 1 goutte d’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia) dans la dose de shampooing. Grace aux propriétés répulsives anti-poux, calmante et anti-démangeaisons de la lavande vraie et aux propriétés antiparasitaires du Tea tree un duo gagnant contre les poux !

Et si le bonheur n’était pas un luxe…

2ème partie : La nature de la maladie

La maladie, le mal être au sens large, est le résultat du décalage entre ce que nous souhaitons, ce que nous sommes vraiment et ce que nous faisons concrètement de notre vie.

Le symptôme se manifeste pour une cause précise, qui est la source du conflit « interne ». La même cause pouvant se manifester différemment chez chacun de nous en fonction de notre personnalité. Mais en travaillant sur cette cause, les effets en cascade, quels qu’ils soient disparaitront automatiquement.

Si nous prenons comme exemple la peur : certains vont devenir pales, rougir, hystériques et d’autres seront incapables de parler. Si on identifie cette peur, et que chacun a la possibilité de la dépasser et d’y faire face, tous ces symptômes disparaitront puisque la peur elle-même aura disparue.

L’exemple du Docteur Bach lui-même est parlant : en 1917, à l’âge de 31 ans apprend qu’il est atteint d’un cancer au niveau de l’abdomen et on lui annonce une espérance de vie de 3 mois. Il décide alors de rassembler toutes ses forces, son courage, pour aller vers ce qui lui tient à cœur, des remèdes naturels sans effets secondaires adaptés à la personnalité et au tempérament.

Alors que son cabinet de médecine fonctionnait très bien à Londres, il le quitta pour aller chercher dans la nature des remèdes qui pouvaient aider le plus grand nombre à « s’auto-guérir » en en se reconnectant à soi. Malgré les influences du monde médical, il poursuivit ses recherches comme il l’entendait et mis au point un système de santé qui corrige les déséquilibres profonds à l’origine du mal être en éliminant tout ce qui peut nous empêchent d’être nous-mêmes : les peurs, le manque de confiance en soi, un mental trop actif, un manque d’intérêt pour le présent, etc.

Cette démarche personnelle, cette conviction lui a permis de gagner presque 20 ans d’espérance de vie au lieu des 3 mois annoncés.. preuve incontestable que si nous sommes à notre écoute en faisant appel à nos ressources (courage, persévérance, confiance en soi, espoir, foi..) nous pouvons être heureux et en bonne santé.

« Si nous suivons nos souhaits, nos désirs, nous ne devrions connaitre que joie et santé » (Edward Bach) Article inspiré de « The original writings » (Les écrits originaux) Dr Edward Bach

Et si le bonheur n’était pas un luxe …

Première partie : Préserver sa personnalité

Nous sommes des êtres vivants dotés d’une âme (la petite voix à l’intérieur, que nous n’écoutons pas toujours ou que nous entendons mais que nous préférons ignorer si ça vient froisser nos principes, nous faire peur, etc).

Notre âme nous donne des ressentis sur ce que nous aimons ou pas, ce qui devrait nous guider pour faire nos choix. Je sais ce que vous allez me dire « oui mais ce n’est pas si simple .. » c’est simple mais pas toujours facile à mettre en pratique, c’est vrai. Cela nous met en face de principes que nous avons eu via notre éducation ou encore via le monde qui nous entoure.

Lorsque nous sommes enfants, nous avons cette capacité à être spontané, à être au présent et nous ne voulons faire que les choses qui nous font envie en permanence, pourquoi ? parce que cela nous fait plaisir et que c’est amusant !

Cependant nous sommes confrontés à l’éducation qui nous apprend que nous ne pouvons pas toujours nous amuser, que nous devons être sérieux, travailler et que l’on ne peut pas faire tout ce que nous voulons.

Ensuite nous sommes influencés par l’éducation, la société, les croyances que pour être heureux nous devons faire des études pour avoir un métier qui apporte une certaine sécurité, se marier, acheter une maison, faire des enfants etc.. ce qui nous conditionne ou nous cantonne dans des choix qui nous semblent obligatoires pour respecter les normes, les souhaits de notre famille, ou pour tout autre raison (principes, peur, obligation..).

Un exemple

Le Docteur Bach évoque dans son livre (« Les écrits originaux ») l’exemple d’un enfant qui dessine une maison pour l’anniversaire de sa mère. Dans sa tête, la maison est déjà dessinée, il en connait déjà tous les détails, il ne reste plus qu’à la dessiner. Lorsqu’il l’a dessine, tout y est comme il l’a pensée et même si cette maison peut paraitre abstraite, il y a mis tout son cœur pour qu’elle soit comme il l’a décidé, à sa façon, il en est très content et va l’offrir de bon cœur à sa mère.

Si nous prenons une autre version de l’histoire où alors que l’enfant est en train de dessiner la maison qu’il a imaginé, une personne vient lui suggérer des modifications : pourquoi ne pas ajouter une fenêtre là, et une porte aussi ? et le chemin qui mène au jardin devrait passer par là..

Il va en résulter que l’enfant va perdre tout intérêt pour son œuvre, il se peut qu’il continue mais il va maintenant dessiner ce qui lui a été suggéré. Il se peut qu’il soit mécontent, en colère, ou avoir peur de refuser ces suggestions, commencer à détester son dessin ou qu’il veuille même le déchirer ; en fonction de sa personnalité.

Le dessin final sera peut-être une maison reconnaissable mais elle sera l’interprétation des pensées de quelqu’un d’autre, et non plus fidèle à l’image que l’enfant avait en tête et il ne sera pas prêt à temps pour l’anniversaire de sa mère, ce qui peut générer colère, frustration, désintérêt, tristesse, sources de mal être.

Nos propres envies ne doivent jamais être confondues avec celles des autres qui ont souvent beaucoup d’influence sur nous. Nous ne devons jamais accorder d’importance à ce que les autres pensent de nos propres actions, nous sommes le seul maitre à bord pour savoir ce qui est bon pour nous. L’erreur que nous faisons souvent est de pas écouter ou « entendre » ce dont nous avons vraiment envie.

Tout au long de notre vie, nous avons des choix à faire en fonction des situations que nous vivons, des rencontres que nous faisons. Si nous ne sommes pas en accord avec nous-mêmes (notre âme), des petits déséquilibrent apparaissent : des douleurs, des problèmes physiques, des insomnies etc et si nous n’y prêtons pas attention, persuadés de bien agir, nous continuons dans le même sens jusqu’au jour où les problèmes deviennent de plus en plus importants et que nous ne pouvons même plus faire ce qui nous fait plaisir.

En effet, les maux physiques nous indiquent que nous ne sommes pas en accord avec nous-même et que nous ne sommes pas sur la bonne route.

Qu’est ce qui nous empêche d’être nous-même?

Nous savons au fond de nous ce qui est bon pour nous à tout moment. Qu’est ce qui peut nous empêcher d’écouter ? des analyses du mental, on pèse le pour le contre et finalement on retient le contre (bizarrement), des peurs (oui mais si je fais ça X ne sera pas content : alors déjà nous ne connaissons pas les réactions des autres parce que nous ne savons pas ce qui se passe dans leur tête et si nous communiquons simplement, de façon positive sur nos besoins, la réaction de l’autre personne peut être soit inexistante, soit virulente mais dans tous les cas rien ne nous oblige à rentrer dans le débat, soit elle peut être aussi tout simplement positive, une chose est sûre si nous n’expérimentons jamais nous ne pouvons pas savoir ce qui se passera !), des principes (c’est bien de faire plaisir aux autres parce que c’est agréable quand les relations sont pacifiques (oui mais à quel prix .. les relations sont faussées et les frustrations grandissantes), ou encore parce que l’on subit les influences des uns et des autres.

Les maux sont la conséquence de notre attitude qui n’est pas en phase avec ce que nous avons réellement envie de faire, quand nous faisons les choses en fonction des autres, ou que l’on se laisse influencer par leurs choix, ou encore en raison de certaines croyances. C’est à ce moment-là que nous dévions de notre propre chemin.

Nous vivons en communauté (car aucun intérêt à vivre seul) mais nous avons chacun notre chemin, notre individualité, nous ne vivons pas pour les autres mais avec eux, il y a juste une intéraction, des partages, des relations mais pas d’influence à subir. 

Galilée croyait que la terre était ronde alors que le monde entier pensait le contraire, et il est resté sur ses convictions (à juste titre) alors que sa famille lui a tourné le dos.. mais il resté fidèle à lui-même.

C’est pourquoi nous devons préserver notre propre personnalité, vivre notre propre vie comme on l’entend sans crainte à avoir du moment que nous sommes en accord avec nous-même. 

Le rôle des Fleurs de Bach

Les fleurs de Bach nous influencent positivement car elles nous emmènent vers ce que nous souhaitons et nous ramènent à l’équilibre qui nous convient à condition d’accepter de changer positivement en développant nos qualités et nos ressources.

Elles ont cette capacité d’agir même sans que nous en ayons conscience (il arrive que l’entourage constate un changement même avant nous !), et si nous acceptons de nous laisser emmener par leurs effets positifs tout en restant acteur de nos choix, elles nous permettent de nous reconnecter à nous-mêmes.

Si vous avez la sensation de répéter les mêmes erreurs, d’attirer le même type de relation, si vous vivez des relations difficiles ou conflictuelles au niveau amical, familial ou professionnel , si vous vous sentez stressé en permanence ou si vous sentez que quelque chose ne tourne pas rond et que vous avez envie que votre vie change, vous êtes au bon endroit !

Si vous souhaitez faire cette expérience, je serai ravie de vous accompagner pour partir à la (re)découverte de vous-même.

« ne me croyez pas, expérimentez par vous-même » Dr Edward Bach (1886-1936)

Article inspiré du livre « The original writings » (Les écrits originaux) Dr Edward Bach

Facebook
LinkedIn

La trousse à pharmacie des huiles essentielles pour les vacances

Des huiles essentielles pour repousser les moustiques  et soulager les piqûres :

=

Spray anti-moustiques répulsif et curatif

1 spray en verre teinté 30ml

Eucalyptus citronné 1ml

Géranium rosat 1ml

Citronnelle de java 1ml

Compléter avec un alcool type Vodka qui sera le dispersant

Concentration en huiles essentielles 10%

Contre- indications : Femmes enceintes ou allaitantes et enfants de moins de 6 ans

Propriétés :

Citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus) :

  • Désodorisante, répulsive (moustiques) et curative (piqures)
  • Anti-inflammatoire
  • Calmante

Précautions d’emploi : irritante à l’état pur, toujours diluer par voie cutanée

Eucalyptus citronnée (Eucalyptus citriodora) :

  • Répulsive (moustiques) et apaisante (piqures)
  • Anti-inflammatoire et anti-rhumatismale
  • Calmante
  • Antalgique

Géranium rosat (Pelargonium x asperum CV Egypte) :

  • anti-infectieuse
  • anti-inflammatoire, antalgique
  • répulsive
  • hémostatique (stoppe les saignements)
  • tonique et astringente cutanée

Migraines, nausées, mal des transports

Menthe poivrée (mentha x piperita)

Voilà une huile essentielle qu’il faudrait toujours garder près de soi. Car la menthe poivrée permet de dissiper de nombreuses douleurs. Elle est la meilleure ennemie des migraines et autres maux de tête, lutte contre les troubles digestifs, les remontées acides, le mal des transports, les nausées et vomissements. Antispasmodique et antalgique, cette huile à l’odeur prenante fait également disparaître les démangeaisons cutanées. En cas de mal de tête, on dépose 1 goutte d’huile essentielle sur les tempes et les sinus frontaux (le plus loin possible des yeux). En cas de troubles digestifs, on place 1 goutte dans une petite cuillère à café de miel ou sur un sucre. À avaler après le repas si le besoin se fait sentir. En cas de coup de fatigue pour conduire elle est très efficace par ses vertus tonique et dynamisante. (1 goutte sous le nez)

Contre-indications : grossesse, allaitement. Elle est également déconseillée chez l’enfant en dessous de 6 ans et les personnes asthmatiques ou épileptiques.

Lavande vraie (lavandula angustifolia) : Une huile essentielle à tout faire à avoir dans sa pharmacie pour petits et grands : anti-infectieuse, calmante, sédative, cicatrisante (brulures, démangeaisons), antalgique et anti-spasmodique. Des douleurs au coup de soleil, en passant par les piqures d’insecte ou désinfecter une plaie, elle peut s’avérer très utile !

Hématomes :

L’hélichryse italienne (helichrysum italicum var. italicum)

Cette plante jaune qu’on appelle aussi l’immortelle est présente sur tout le pourtour méditerranéen, notamment la Corse. L’huile essentielle d’hélichryse est un puissant anti-hématome principalement utilisée pour la santé de la peau. Elle permet ainsi de faire disparaître plus vite les ecchymoses mais s’attaque aussi aux crevasses ou à la couperose. Si on cherche à faire disparaître un bleu ou une bosse, on appliquera 2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’immortelle diluées dans de l’huile végétale d’Arnica sur l’endroit de la peau concerné (usage externe). On pourra également renouveler l’application 2 à 3 fois dans la journée sans excéder 9 gouttes dans la journée. Si on cherche plutôt à lutter contre des troubles cutanés, alors on déposera 2à 3 gouttes d’huile sur la zone concernée avant de masser avec de l’huile végétale d’Arnica (vertus anti-inflammatoires) en même quantité.

Contre-indications : Elle est interdite chez la femme enceinte ou allaitante, pour le bébé, les personnes épileptiques, et les personnes traitées par anticoagulants.

Piqure d’insecte : lavande vraie ou lavande aspic

La lavande aspic (lavandula spica) origine France

Elle est plus foncée que l’huile essentielle de lavande vraie et n’est pas utilisée pour apaiser les mêmes maux. Ainsi, la lavande aspic est exceptionnellement cicatrisante (plaies, psoriasis) et s’attaque aux brûlures, aux coups de soleil, aux piqûres de serpents, de guêpes et de méduses. Véritable alliée des vacances d’été, elle extermine aussi les poux et lutte efficacement contre les mycoses, les herpès labiaux et le zona. Si on la recherche pour ses vertus antalgiques et cicatrisantes, il faudra alors appliquer 3 à 6 gouttes d’huile essentielle pure sur l’endroit de l’épiderme concerné. Un geste à répéter 3 à 4 fois par jour en diluant avec de l’huile végétale (concentration en huiles essentielles 50%, et 20% pour les peaux sensibles et les enfants de plus de 6 ans). Elle a également des propriétés anti-infectieuses, expectorantes et fluidifiantes des secrétions pulmonaires en cas d’affection virale ORL.

Contre-indications : femmes enceintes ou allaitantes. Elle est également déconseillée chez l’enfant en dessous de 6 ans (remplacer par la lavande vraie)

Douleur, inflammation :

gaulthérie couchée (gaultheria procumbens ou fragrantissima)

cette huile essentielle très odorante (on aime ou pas) rappelle les odeurs du gel de massage chez le kiné. Elle est très efficace en cas de douleurs articulaires ou musculaires, inflammation en cas de blessures musculaires, contractures, entorses, hématomes, tendinites, déchirures, douleurs spasmodiques.

A diluer dans de l’huile végétale d’arnica et appliquer en massage sur la zone concernée de 2 à 3 gouttes avec une concentration de 30 à 50% (soit 3 à 6 gouttes d’huile végétale), 20% (soit 12 gouttes) pour les peaux sensibles et pour les enfants car elle chauffe.

Elle peut également servir pour chauffer les muscles avant l’effort pour les sportifs en massage sur les jambes (concentration 10% maximum)

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, enfants en dessous de 6 ans, personnes traitées par anticoagulants car elle a des propriétés anticoagulantes

Antistress :

La camomille romaine ou noble (chamaemelum nobile)

Cette huile très douce agit sur le système nerveux et peut être utilisée en cas de stress, de choc émotionnel ou de crise d’angoisse, c’est l’équivalent du Rescue (Remède de secours en Fleurs de Bach). Elle favorise également le sommeil et dissipe les douleurs nerveuses. En cas d’anxiété, on dépose 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine sur son plexus solaire, la face interne des poignets, la voûte plantaire et le long de la colonne vertébrale. On peut également déposer une goutte sous sa langue ou inhaler à même le flacon pendant 2 ou 3 secondes. En cas d’asthme d’origine nerveuse, 1 goutte sur le plexus solaire à renouveler tous les quarts d’heure en cas de crise. Ses vertus antispasmodiques peuvent également soulager les crampes au bas ventre associé au basilic exotique pendant le période menstruelle (1 à 2 gouttes de chaque avec autant d’huile végétale en massage local).

Elle peut être utilisée par toute la famille.

Contre-indications : à éviter durant les 3 premiers mois de sa grossesse.

Maux de ventre :

Basilic exotique (Ocimum Basilicum)

Elle allie des propriétés antistress et antispasmodiques reconnues et permet de soulager tout type de maux de ventre (gastroentérite, colites, maux de ventres liés à la période menstruelle) mais aussi le mal des transports, les nausées et les vomissements. A utiliser en massage local (ventre, plexus) dilué dans de l’huile végétale (2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans 6 à 9 gouttes d’huile végétale (12 gouttes pour les peaux sensibles ou les enfants de plus de 6 ans). Elle peut s’avérer très utile en cas de spasmophilie.

Désinfecter :

Tea tree (Melaleuca alternifolia)

Antibactérien et anti-infectieux à large spectre, antifongique et antiparasitaire. Du bouton d’acné (1 goutte pure sur un coton tige) à la désinfection d’une plaie ou en cas d’infection (dentaire, ORL, génital, ..) elle sera une alliée incontestable. Elle peut être utilisée par toute la famille légèrement diluée (50%) ou pure (1 goutte sur la zone concernée). Pour les zones génitales ou les muqueuses la dilution n’excédera pas 10%. (1 goutte d’huile essentielle pour 9 gouttes d’huile végétale).

Et pour les coups de soleil, n’oubliez pas le gel d’Aloe Vera qui rafraichit, cicatrise et régénère la peau ! De préférence bio et avec les critères suivants : « aloe barbadensis » ou  «  Aloe vera natif », contenant la pulpe et non pas la sève, et enfin stabilisé à froid.

Vous voilà parés pour les vacances !

En règle générale, les huiles essentielles sont contre-indiquées pour les personnes épileptiques (sauf avis médical contraire) et pour certaines pathologies. Les conseils cités ci-dessus sont indiqués pour un usage standard des huiles essentielles et ne remplacent pas une consultation médicale. Avant d’utiliser les huiles essentielles, il est recommandé de s’adresser à un professionnel formé en aromathérapie qui recueillera les informations nécessaires et adaptées à votre situation médicale.

Facebook
LinkedIn

Ma dernière expérience avec le Rescue (Remède de secours) en application locale

Rescue spray : 2 pulvérisations dans la bouche à répéter jusqu’à amélioration

Lors de ma dernière réunion avec mes consœurs conseillères agréées en Fleurs de Bach, nous avons abordé le sujet de l’application locale des élixirs floraux selon la méthode du Docteur Ricardo Orozco (“Fleurs de Bach Savoir les utiliser en applications locales”). La méthode du Dr Orozco consiste à appliquer localement les Fleurs de Bach en fonction des symptômes en plus de la prise par voie orale d’une préparation personnalisée faite en fonction des troubles émotionnelles vécues. Cette méthode diffère de la méthode du Dr Bach en ce sens où le choix des élixirs va se faire en fonction des symptômes physiques et non pas seulement en fonction de la personnalité et de la façon de réagir aux situations. L’élixir Vine a été évoqué pour tout ce qui peut se définir comme « liquide sous tension » : abcès, furoncles, herpès etc. Il aide la maturation favorise l’expulsion du liquide.

Alors qu’un herpès buccal pointait le bout de son nez un vendredi soir, j’ai tenté l’expérience de d’appliquer 2 gouttes de Vine et un peu plus tard 2 vaporisation de Rescue sur l’herpès dès les premiers symptômes son arrivée (grosseur mais sans vésicules). J’ai répété l’opération 2 fois dans la soirée puis vaporisé du Rescue plusieurs fois dans la journée de samedi.

A la fin de la journée pas d’évolution vers des petites vésicules douloureuses et qui brûlent mais plutôt un assèchement et une réduction de l’inflammation. L’herpès n’est jamais sorti, il a cicatrisé directement.

« ne me croyez pas, expérimentez ! » Dr Edward Bach

Comment être serein pour les examens?

Un réflexe : Le Rescue !

Le Rescue est le plus connu dans le système des fleurs de Bach, bien souvent connu des étudiants pour apaiser, calmer les angoisses et arriver plus « zen » aux examens.

C’est effectivement le remède dit « d’urgence » à prendre en cas de situations de crises c’est-à-dire sur le moment lorsque l’on n’a pas le temps de bien identifier les émotions qui arrivent à savoir :

Des angoisses soudaines, suite à un choc, un accident de voiture, une mauvaise nouvelle, un deuil

Mais aussi pour préparer une échéance (un examen scolaire ou médical) lorsque la sensation de stress est déjà présente.

Et pas seulement ! Il est utile à chaque fois que nous nous sentons mal, bouleversé, contrarié, stressé, inquiet à l’idée de, ému par une situation délicate, RESCUE nous rétablira très rapidement dans notre équilibre émotionnel, en répétant les prises jusqu’à amélioration.

C’est le seul complexe crée par le Dr Bach qui se compose de 5 fleurs :

Clematis (Clématite) : perte d’intérêt dans le présent, rêverie, perte de conscience, évanouissement

Cherry Plum (Prunier myrobolan) : peur de perdre le contrôle de soi, de ses émotions

Rock Rose (Hélianthème) : peur panique, terreur

Impatiens (Impatience) : impatience, tension, nervosité

Star of Bethlehem (Ornithogale ou Dame de Onze heures) : choc, traumatisme, peine

Dans le commerce il y a des complexes sur différents thèmes mais chacun étant unique et ayant sa propre façon de réagir à une situation, ces complexes ont très peu de chances de fonctionner.

Quand il est difficile de trouver quelles émotions sont présentes et de quel élixir nous avons besoin, prendre du Rescue peut dans un premier temps aider à nous apaiser.

Si la prise du Rescue n’a plus d’effets, ou si la prise devient plus régulière, c’est que d’autres élixirs sont nécessaires.

Avec les Fleurs de Bach, il est possible de travailler sur plusieurs aspects :

  •  la confiance en soi, en ses capacités, lorsque l’on a tendance à se comparer aux autres tout en se mettant en position d’échec avant même d’avoir essayé.
  • Le manque de concentration
  • L’affirmation de soi
  • La peur de parler en public ou encore la peur de la page blanche
  • La panique

N’hésitez pas à faire appel à un(e) conseiller(e)agréé** en fleurs de Bach qui pourra vous aider à identifier vos ressentis plus clairement et vous accompagner à votre rythme.

**Agréé par le centre Bach signifie que le conseiller a suivi la formation agréée par le centre Bach et s’est engagé à respecter un code de pratique pour mener les entretiens en respect avec le système des fleurs de Bach mis au point par le Docteur Edward Bach. L’agrément se présente avec les lettres BFRP ainsi qu’un numéro d’enregistrement au registre des conseillers agréés (vous pouvez consulter cette liste sur le lien suivant : http://www.bachcentre.com/fr/bfrp/france.php

Comment soulager les allergies saisonnières?

1. Qu’est ce qu’une allergie ?

L’allergie est une réaction exagérée du système immunitaire face à un allergène considéré comme un corps « étranger » et contre lequel l’organisme va lutter en libérant notamment des histamines.

L’histamine est stockée dans les cellules et sera libérée lors de réactions d’hypersensibilité ce qui va générer des symptômes tels que : conjonctivites, rhinites, éternuements, asthme, eczéma,…

2. Comment soulager les réactions allergiques en période de crise ?

La Gemmothérapie:

La gemmothérapie, appelée « médecine des bourgeons » est une branche de la phytothérapie. La différence c’est l’usage qui est fait de la plante. En phytothérapie c’est une partie de la plante qui sera utilisée : racine, écorce, tige, feuille ou fleur. En gemmothérapie c’est la partie embryonnaire de la plante : bourgeons, jeunes pousses, écorce interne de tige, et de racine (radicelles) qui représentent le totum de la plante.

Bourgeons de cassis (Ribes nigrum)
  • Le macérat glycériné de bourgeons de cassis (Ribes nigrum) : pour ses propriétés cortison-like (effet semblable à la cortisone car il stimule les glandes surrénales pour relâcher le cortisol et va atténuer la réaction inflammatoire). Ce bourgeon potentialise l’effet des autres bourgeons aussi il sera intéressant de l’associer à d’autres bourgeons comme la Viorne ou le romarin pour soulager les effets de l’allergie au niveau respiratoire et de travailler en prevention des crises Durant la période sensible.
Jeunes pousses de Romarin (Rosmarinus officinalis)
  • Le macérat glycériné de jeunes pousses romarin (Rosmarinus officinalis): son action est de détoxifier le foie en éliminant les toxines allergiques.
Bourgeons de Viorne
  • Le macérat glycériné de Viorne: (Viburnum lantana) régulateur de la sphère pulmonaire, draineur pulmonaire, allergies respiratoires, rhinites chroniques, asthme, bronchites, bronchiolites

Réduire l’inflammation:

Les probiotiques : avoir une flore bactérienne saine permettra de limiter les réactions inflammatoires soudaines notamment en période de crise. La prise de probiotiques avec une bonne variété de souches vivantes permettra de retrouver une flore bactérienne saine et de stimuler les défenses immunitaires.

l’hyperperméabilité intestinale: une mauvaise hygiène alimentaire ou une activité physique intensive peut engendrer du stress oxydatif pour l’organisme et donc une détérioration des jonctions serrées de la paroi intestinale qui va laisser passer des bactéries pathogènes. Pour résumer l’intestin n’est plus perméable, se transforme en passoire et les inflammations se développent! Pour y remédier des compléments alimentaires à base de glutamine notamment permettent de retrouver une paroi intestinale saine et perméable, et également de lutter contre l’inflammation.

Le drainage du foie: Une des fonctions essentielles du foie est le métabolisme des substances toxiques issues de l’environnement (médicament, pollution, additifs alimentaires,..). Soutenir le travail du foie permettra d’évacuer les toxines accumulées, améliorer la digestion, et va contribuer à soutenir le système immunitaire.

Les omégas 3:sont nécessaires à l’organisme grâce à leur action anti-oxydante qui va lutter contre le stress oxydatif de l’organisme ce qui va contribuer à l’équilibre immunitaire. Ils sont apportés par l’alimentation (principalement les petits poissons gras, les huiles végétales comme l’olive, le colza, la noix ou encore la cameline ou l’huile de pépins de courges). Cependant l’alimentation actuelle n’est plus assez riche en apport d’omégas 3 et en cas de problèmes inflammatoires tels que les allergies, il faudra se supplémenter en omégas 3. La qualité de ces capsules d’huile de chair de poissons sauvages sera essentielle car elle garantit un procédé optimal d’élimination des polluants nocifs et métaux lourds, et des zones de pêche vierges de toute industrie (norme EPAX).

Les huiles essentielles:

Le reflexe pour les rhinites allergiques : l’huile essentielle d’estragon !

Estragon

Utilisée aussi pour ses vertues anti-spasmodiques (colites, aérophagies, hoquets, tics nerveux, spasmophilie, douleurs menstruelles) et digestives (problèmes intestinaux), l’huile essentielle d’estragon (Artemisia dracunculus) est riche en estragole qui a des propriétés antihistaminiques. Elle sera très utile en cas de rhinites, d’asthme, de toux sèches spasmodiques, de trachéites d’origine allergique.

Par voie orale (enfants de plus de 7 ans et adultes*) : 1 goutte pure en sublingual ou dans ½ cuillère à café de miel ou sur comprimé neutre

Par voie cutanée : 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale en massage sur le plexus, sur le nez et les sinus frontaux.

Répéter ces 2 applications tous les ¼ d’heure jusqu’à disparition de la crise

*ne convient pas pour les femmes enceintes, allaitantes et jeunes enfants (moins de 7 ans) sauf en diffusion atmosphérique ou à respirer sur un mouchoir.

Pour les allergies cutanées:

Tanaisie annuelle
  • La tanaisie annuelle (Tanacetum annuum L.) pour ses propriétés anti-inflammatoire, anti-histaminique et anti-prurigineuse (démangeaisons).

A noter : incidence endocrinienne (effet hormon-like) ne conviendra pas à certaines femmes

En synergie avec la camomille romaine, la lavande vraie, l’estragon ou encore le géranium rosat.

Par voie cutanée : en massage localisé dilué dans une huile végétale (adultes : entre 5 et 10% de concentration d’huile essentielle) 1 à 5 gouttes du mélange selon la surface à répéter 3 à 4 fois par jour jusqu’à amélioration (10 jours maximum)

  • Les hydrolats ou eaux florales ayant les mêmes propriétés que les huiles essentielles mais en moins concentrées ce qui rend leur utilisation plus facile et avec moins de contre-indications:
  • L’hydrolat de camomille matricaire ou noble, de lavande vraie en vaporisation localement pourront apaiser les éruptions cutanées, ou l’eczéma.

La crème Rescue à base des 5 fleurs de Bach qui composent le remède d’urgence Rescue avec en plus un elixir floral : Crab Apple (pommier sauvage) qui aura une action purifiante et nettoyante. Peut être utilisée par tous, aucune contre-indication.

Crème Rescue

Ceci permettra de soulager les crises mais il est essentiel de travailler sur la cause des allergies et comprendre d’où provient la réaction inflammatoire et ainsi faire de la prévention pour espacer et supprimer les crises. Des solutions sur mesure seront mises en place en fonction de chacun.

En prévention

Les allergies sont donc des réactions de l’organisme face à un allergène qui devient un « agresseur ». Certaines personnes ont un « terrain » allergique, ce qui signifie une tendance favorable à développer une allergie et d’autres peuvent devenir allergiques alors qu’ils ne l’étaient pas auparavant. Certains facteurs externes comme la pollution, peuvent y contribuer mais il faut également prendre en compte les facteurs internes tels que l’état de stress pouvant amener une faiblesse du système immunitaire et une fragilité de l’organisme pouvant rendre plus vulnérable aux « attaques » extérieures.

En parallèle d’un protocole agissant sur l’équilibre de l’organisme (omégas 3, probiotiques) en curatif comme évoqué précédemment mais aussi en préventif, l’état psychologique sera également à prendre en compte pour faire le point sur les changements éventuels de la vie quotidienne, ainsi que le stress, ou encore le positionnement face à certains évènements pouvant être en lien avec les réactions d’ordre physique.

Si le stress peut amener une faiblesse immunitaire, travailler sur les causes psycho-émotionnelles de ce dernier peut également favoriser une amélioration de l’état général !

4. Les fleurs de Bach

fleurs de Bach

Tout le monde connait cette citation “Bien dans sa tête, bien dans son corps” et effectivement on ne répare pas le corps humain comme on répare une voiture tout simplement parce que nous sommes des êtres vivants et comme tout être vivant nous ressentons des émotions. Notre santé sera le reflet de notre état général qui va reposer sur l’équilibre physique et psychologique. Ainsi un état de stress pourra engendrer différentes réactions physiques : des tensions musculaires, des douleurs musculaires, des maux de ventres, des problèmes digestifs, des réactions cutanées (eczéma, psoriasis..), des crises de spasmophilie etc..

Les allergies peuvent résulter d’une fragilité psychologique liée à un évènement particulier, une réaction de stress intense, ou encore une réaction de peur ou de méfiance consciente ou non.

Pour les peurs définies comme les peurs ou la méfiance par exemple vis à vis d’un animal peuvent être à l’origine d’une allergie se déclenchant au contact de l’animal. Dans ce cas la fleur Mimulus permettra de surmonter cette peur, se sentir en sécurité sans déclencher de réaction de “défense”.

La fleur Beech peut nous aider à être plus “tolérant” en général dans notre façon de réagir vis à vis des autres. Cette fleur va permettre de voir les qualités chez l’autre et de ne plus se focaliser ce qui ne va pas selon notre perception ou de rechercher la perfection chez ceux qui nous entourent. Elle va permettre de développer plus de compréhension, de compréhension, lorsque nous ne supportons plus la façon d’agir ou d’être de certaines personnes à tel point que nous pouvons avoir une réaction “viscérale” de rejet de l’autre. Ce qui peut aussi causer de l’irritabilité.

Le complexe d’urgence Rescue (par voie orale), tout comme la crème Rescue (comme évoqué plus haut en application locale) peut nous aider en cas de “crise passagère” que ce soit sous forme d’allergie respiratoire ou cutanée car il va nous apaiser sur le moment.

La fleur Holly peut également aider en cas de contrariétés, d’hypersensibilité qui vont entrainer un état de souffrance quotidien, d’irritabilité voire de colère envers les autres. Par conséquent, la souffrance va amener une attitude défensive qui peut être parfois agressive.

Une allergie ne pourrait-elle pas se traduire par une situation que nous ne supportons plus ?

Personnellement, j’ai déjà vécu un état colérique suffisamment intense lié à une situation que je ne supportais plus, qui a eu pour résultat de déclencher une réaction d’urticaire assez virulente : la relation de cause à effet a été immédiate!

Avec les fleurs de Bach nous pouvons aborder les choses sous un autre angle, et mettre en lumière certaines situations que nous ne supportont plus ou certains mode de fonctionnement qui ne nous conviennent plus. De cette façon les fleurs de Bach amènent du changement positif qui peut également permettre de retrouver un bien être général.

comment retrouver un bon sommeil?

La thérapie florale dans le traitement des insomnies

Entre 15 et 35% de la population est concernée par les troubles du sommeil avec une majorité de femmes. Ces troubles ont tendance à augmenter avec l’âge.

Nous passons 1/3 de notre vie à dormir donc il s’agit d’un besoin vital qui a des répercussions sur notre santé.

Quelles sont les formes d’insomnies?

L’insomnie regroupe la difficulté d’endormissement, les réveils nocturnes, les réveils précoces, le somnambulisme, les cauchemars ou encore les terreurs nocturnes.

Elle peut être temporaire ou chronique, longue ou courte.

Etude sur l’efficacité des fleurs de Bach

Une étude clinique menée à Cuba (www.sedibac.org Investigaciones y experiencias en Cuba : Msc Eloida Pedroza Jorge) sur un échantillon de 25 personnes entre 17 et 70 ans a mis en évidence l’efficacité de la thérapie florale sur la base d’une préparation personnalisée (méthode du Dr Bach) : au bout de 5 semaines, à raison de 4 fois par jour, les symptômes ont disparu pour 21 patients soit 84% des participants et une amélioration de la qualité de sommeil pour 12%.

Les élixirs floraux les plus donnés dans les mélanges personnalisés

Agrimony (Aigremoine) : action sur l’angoisse intériorisée, la torture mentale dissimulée. Ce sont des personnes qui masquent leurs souffrances derrière une façade joyeuse et drôle mais qui une fois seules sont torturées par leurs angoisses. Cette fleur nous aide à accepter cette part d’ombre en nous même et à nous en libérer pour être plus authentique.

Gentian (Gentiane) : action sur le pessimisme, le défaitisme et le découragement, pour ceux qui doutent d’arriver à trouver le sommeil. Cette fleur permet de retrouver l’optimisme et permet de se remettre en action.

White Chestnut (Marronnier blanc) : action sur les pensées obsessionnelles qui tournent sans cesse, la rumination mentale. Cette fleur permet d’apaiser le mental, de rester centré sur le présent.

Rock Rose (Hélianthème) : action sur les peurs extrêmes qui paralysent, utile en cas de cauchemars et de terreurs nocturnes. Cette fleur permet de retrouver calme et courage.

Sources : traduction étude scientifique cubaine Mathilde
Juan – Méditenfleurs
Photos : Centre Bach UK 

Les questions à se poser

Comment je me sens en ce moment ?

Y a-t-il des sujets qui me préoccupent ? (travail, vie de couple, famille,…)

Même s’il est vrai que dormir 8h chaque nuit n’est pas une règle absolue puisque chacun a son propre rythme de sommeil, nous devrions avoir un sommeil récupérateur sans interruption et sans difficulté d’endormissement.

L’insomnie sous toutes ses formes est un signal pour nous indiquer que nous ne sommes pas sereins et que quelque chose vient perturber notre équilibre interne.

Cette notion d’équilibre repose sur l’écoute de nous-mêmes. Les émotions, les ressentis sont des guides pour nous permettre d’identifier nos besoins. Sans ce questionnement, cette introspection, la recherche de la solution reste « extérieure » et donc superficielle, puisqu’il manquera la partie essentielle pour résoudre le problème à la source. Et cette réponse se trouve à l’intérieur.  

Il n’est pas évident de faire ce questionnement seul pour comprendre la source du problème. L’aide d’un spécialiste en fleurs de Bach peut s’avérer très utile pour comprendre ce qui se passe en nous, et prendre le temps de s’exprimer à ce sujet.

Ce qu’il en coute : être honnête avec soi-même et oser regarder en face ce qui nous perturbe pour en prendre conscience et changer pour être en accord avec nous-mêmes.

Comme disait le Dr Edward Bach : « soigner n’est pas guérir, guérir c’est changer ».

En complément de l’introspection sur notre état psycho-émotionnel, nous pouvons également créer des conditions propices au « bon sommeil ».

Les conditions propices pour bien dormir

La mélatonine

La mélatonine ou « hormone du sommeil » réagit à la lumière, et est secrétée pendant la nuit. Ce qui signifie que naturellement, lorsque la lumière baisse, la mélatonine est libérée par le cerveau ce qui amène progressivement à l’endormissement.

Cependant, la technologie a amené les écrans dans notre quotidien : téléphone, tablette, ordinateurs et cette fameuse « lumière bleue » dont on entend beaucoup parler supprime complètement la synthèse de la mélatonine. Ce qui signifie que le message envoyé à notre cerveau est d’être en activité !

L’activité physique

L’exercice physique est propice à une meilleure qualité de sommeil car il active le besoin de récupération. Cependant attention à ne pas prévoir les séances de sport trop tardivement dans la soirée sinon l’excitation et l’augmentation de la température corporelle pourraient ralentir l’endormissement.

La consommation d’excitants

Attention à la consommation excessive d’excitants tels que le café, le thé, les boissons énergisantes ! La caféine comme la théine a un effet à retardement et peut chez les personnes sensibles retarder la phase d’endormissement.

Un “sas” détente avant le coucher

Avant de dormir, il est bon d’instaurer un rituel détente pour préparer au mieux l’endormissement : éviter toute lumière bleue (téléphone, tablette, ordinateurs), éteindre tout appareil électronique et opter pour la lecture, le massage, la respiration ou encore la méditation chacun sa technique !

Les huiles essentielles

En diffusion : dans un diffuseur qui ne chauffe pas les huiles essentielles ! (voir mon article http://bienetreonaturel.fr/comment-diffuser-les-huiles-essentielles/ )

Diffuser dans la chambre 30 mn avant de vous coucher des huiles aux vertues relaxantes et apaisantes comme : lavande vraie, mandarine, orange douce, ravintsara, marjolaine à coquilles, camomille noble. Choisissez en 2 et mélanger à parts égales en fonction de vos préférences olfactives. La quantité est variable en fonction des appareils, respectez attentivement le mode d’emploi de votre diffuseur.

En application : au moment du coucher pour favoriser l’endormissement, appliquez 2 gouttes d’HE de Ravintsara pures sur la face interne des poignets et respirer profondément plusieurs fois de suite. Ajoutez ensuite 1 à 2 gouttes sur le plexus solaire et/ou sur la voute plantaire.

En massage : Dans 1 cc d’huile végétale (noyau d’abricot, amande douce ou autre), 3 gouttes d’HE de mandarine, 3 gouttes d’HE de lavande vraie, 3 gouttes de petit grain bigaradier et sollicitez votre partenaire pour un massage le long de la colonne vertébrale.

Comment diffuser les huiles essentielles ?

La diffusion atmosphérique

  • Il est important de ne jamais chauffer les HE au-delà d’une certaine température de 55°C pour ne pas altérer leurs propriétés. L’utilisation des brûle-parfums ou des anneaux en céramique à placer sur les ampoules électriques est déconseillée.
  • Il ne faut pas laisser en marche plus de 30 mn les appareils à micro-diffusion électrique et surtout ne jamais s’endormir avec un diffuseur en marche. Cette recommandation est d’autant plus importante dans une chambre où un enfant est en train de dormir.
  • Prudence avec les personnes asthmatiques, allergiques ou épileptiques.
  • Ne jamais ajouter d’alcool ou d’autres solvants à vos mélanges d’HE pour ne pas irriter les muqueuses respiratoires.
  • Utiliser des HE de qualité pour la diffusion (cf critères de qualité)
  • Permet d’assainir, désodoriser un local, créer une ambiance de détente, bénéficier des propriétés anti-infectieuses et immunostimulantes surtout dans les troubles broncho-pulmonaires. Se placer dans un rayon d’1m.

La micro diffusion par appareil à effet « venturi »

Une pompe type aquarium permet de comprimer de l’air pour propulser l’HE contre la verrerie pour la disperser en brouillard qui se diffuse très facilement dans l’air ambiant. L’air ambiant d’une pièce de 20m2 peut être saturée en moins de ¼ d’heure, c’est pourquoi il vaut mieux faire fonctionner ce type d’appareil de manière non continue.


– Pas d’huile végétale, ni parfum, ni eau dans la verrerie
– Quantité pas trop importante d’HE au risque d’endommager la pompe de l’appareil (2 à 3 gouttes d’HE pour une diffusion de 15-20mn)
– Ne pas laisser d’HE dans un appareil hors marche, il est préférable de vider l’excédent non utilisé, au risque de boucher le diffuseur.
– Prendre l’habitude de nettoyer le diffuseur régulièrement avec de l’alcool à 90° pour éviter tout risque d’encrassement (diffuser avec l’alcool 5 mn puis secouer le globe en verre en tenant le bouchon).

La diffusion ultrasonique ou micro nébulisation à froid

La production d’ondes ultrasoniques de haute fréquence permet de créer une micro nébulisation de l’eau dans laquelle il suffit de placer quelques gouttes d’HE.

Cette méthode de diffusion à froid génère des particules ultrafines et fait office en même temps d’humidificateur.

Le fin brouillard que l’on peut observer au-dessus de l’appareil en fonctionnement n’est pas de la vapeur d’eau car il n’y a aucune source de chaleur, mais d’un nébullisat de très fines particules.

L’avantage du diffuseur ultrasonique est qu’il n’y a pas besoin de surveiller le temps de diffusion, vous ne pouvez pas saturer la pièce en molécules aromatiques compte tenu du fait que vous déposez seulement 5 à 10 gouttes d’HE dans l’eau du récipient au départ.

En général, ce type d’appareil est muni d’un interrupteur qui coupe automatiquement le diffuseur d’ultrasons dès que le récipient contenant l’eau et les HE est vide.

Conseil pratique : pour assurer un fonctionnement durable, il est préférable d’utiliser de l’eau déminéralisée pour éviter l’entartrage de la membrane ultrasonique.

Sources : formation aromathérapie Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales
Exemple de diffuseur ultrasonique (Nature & Découverte)

Détoxifier son foie après les fêtes

Après l’enchainement de menus festifs et caloriques, notre corps a besoin de faire une pause. Le foie a besoin d’être soutenu dans son travail d’élimination des toxines et nous devons lui donner un petit coup de pouce pour améliorer la digestion, le transit et se sentir plus en forme. En effet après les excès, il n’est pas rare de constater que la digestion se fait moins bien, qu’il y ait des migraines, qu’il y ait une sensation de fatigue générale, ou encore que des boutons apparaissent. C’est le signe que le foie est surchargé, et que l’organisme recherche d’autres moyens d’éliminer comme la peau, les poumons (mucosités), les reins, les intestins.

L’alimentation : retour au vert !

Tout d’abord, l’alimentation : durant 3 à 4 semaines, privilégier les légumes et les fruits crus et cuits riches en antioxydants, limiter la consommation de protéines animales (viande et poisson maigres). Eviter la consommation de charcuterie ou de fromages riches en graisses saturées difficiles à digérer.

Bien s’hydrater

Ensuite une bonne hydratation va contribuer à améliorer l’élimination des déchets et toxines : minimum 1,5L d’eau par jour.

Limiter les produits laitiers en cuisine

En cuisine, autant que possible remplacer la crème et le beurre par des crèmes végétales ou des huiles riches en omégas 3 : olive, cameline, noix, colza,..

L’activité physique va également permettre à l’organisme d’éliminer et permettre de trouver un meilleur équilibre par rapport à l’apport énergétique.

Ensuite pour aider à soutenir le foie, plusieurs options possibles :

En aromathérapie* :

Par voie orale : une cure d’huiles essentielles en gélules à prendre au début du repas pendant 15 jours permettra un drainage rapide et efficace.(Oléocaps 8 laboratoires Pranarom)

Ou

Par voie cutanée : 1 goutte des 3 huiles essentielles suivante avec 3 gouttes d’huile végétale:  carotte, romarin à verbénone et thym à thujanol ou encore Lédon du Groenland, citron** à appliquer en massage sur la zone du foie matin et soir pendant 1 semaine, arrêt 1 semaine puis reprise 1 semaine. Ces huiles vont contribuer à nettoyer le foie, décongestionner, stimuler tout en le protégeant.

*Certaines huiles essentielles peuvent être contre indiquées en cas de grossesse, allaitement ou pathologies, il est recommandé de demander conseil avant utilisation.

** l’essence de citron est photo sensibilisante, éviter de s’exposer après application dans les 6h suivantes.

En phytothérapie :

Par voie orale en phytothérapie à l’aide de plantes drainantes comme l’aubier de tilleul soit en tisane soit inclus dans une préparation avec d’autres ingrédients comme le radis noir, le bouillon blanc (exemple Draineur général des laboratoires Herbolistique) qui vont faciliter un nettoyage de tous les organes émonctoires (foie, reins, peu, poumons, intestins). Cure de 3 semaines par voie orale avec de l’eau.

Le Desmodium sera aussi une plante intéressante dont la propriété principale est de contribuer au bon fonctionnement du foie qui peut se prendre pendant les excès et avant une cure détox plus prononcée au printemps. Comprimés à prendre par voie orale 3 à 6 par jour la durée variera en fonction des besoins.

En gemmothérapie (macérats de bourgeons) :

En cure de 3 semaines arrêt 1 semaine et reprise sur 2 cycles si besoin, 5 à 15 gouttes par jour

Jeunes pousses de genévrier : détoxifiant et stimulant hépatique et rénale : augmenter progressivement la dose et bien s’hydrater (1.5 L d’eau minimum).

Bourgeons d’érable champêtre : draineur hépato-biliaire, hypocholestérolémiant et hypoglycémiant.

Je suis à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire !