Comment bien se préparer à l’hiver ?

Stimuler son immunité 

Le changement de saison peut provoquer une baisse de l’immunité ce qui nous rend plus vulnérable aux attaques des virus : le changement de température, de rythme, la baisse de la luminosité, le stress vont avoir une incidence sur notre organisme.

C’est pourquoi il est bon de préparer l’organisme pendant cette saison intermédiaire en automne pour le passage en hiver.

Le magnésium

En fonction des symptômes ressentis comme la fatigue, le manque de sommeil ou une mauvaise qualité de sommeil, la sensation d’être nerveux, à fleur de peau, les crampes musculaires, une cure de magnésium sera nécessaire. Le magnésium va agir sur le système nerveux pour le rééquilibrer. Dans l’alimentation on le trouvera dans le cacao sans sucre, les germes de blé, les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes), les légumineuses. En supplémentation on pourra le trouver sous différentes formes, la meilleure biodisponibilité sera le bysglycinate de Magnésium associée à la taurine et à la vitamine B6 pour une assimilation optimale.

Les oligo-éléments

En cas d’affections ORL fréquentes pendant l’hiver, il conviendra de faire un traitement de fond pour travailler le terrain. Le complexe Cuivre Or Argent sera d’une grande aide pour éviter les affections ORL à répétition pour soutenir le système immunitaire : Le cuivre est à la fois antiviral et antibactérien, l’or stimule l’action des globules blancs et l’argent est plutôt bactéricide. En cas de nez bouché, l’argent colloidale est un antiseptique naturel très efficace qui a beaucoup de propriétés et qui peut être utilisé en spray nasal. C’est aussi un remède préventif pour toutes les affections hivernales.

La gelée royale

Produite par les abeilles nourricières à partir du miel et du pollen, la gelée royale est un concentré de minéraux, d’antioxydants, d’acides aminés, de sucre, de vitamines et d’acides gras. Elle contribue à l’équilibre du système nerveux, à protéger la mémoire, à diminuer le taux de cholestérol, ainsi qu’à stimuler nos défenses immunitaires et réguler l’inflammation provoquée par les maladies.

La vitamine D

Elle se trouve principalement dans les poissons gras et de préférence les petits poissons (sardines, maquereaux, anchois) pour éviter les métaux lourds contenus dans le saumon ou le thon. On peut la trouver également dans le jaune d’œuf, le foie de veau, le chou rouge, l’huile de foie de morue, et le foie de morue. A hauteur de 80% elle est de source exogène grâce à l’exposition au soleil de façon modérée. Cependant sauf à vivre en extérieur dans une zone tropicale, la sous exposition liée au mode de vie, à la pollution, à l’environnement, les vitres, font que l’organisme ne peut pas forcément synthétiser suffisamment de vitamine D. C’est pour cette raison que beaucoup de personnes sont en carence.

Ses principales fonctions sont l’équilibre cardio vasculaire, l’équilibre ostéomusculaire, augmenter l’absorption intestinale du calcium, favoriser la minéralisation osseuse et soutient l’équilibre immunitaire en augmentant la résistance aux infections microbiennes.

La vitamine D3 a une biodisponibilité optimale et doit être prise sous forme liquide en gouttes pour une meilleure assimilation. Le dosage recommandé est de 400 UI par jour chez l’enfant, de 800 UI chez l’adulte et de 1000 UI par jour chez les séniors et les sportifs.

La vitamine C

En cas de fatigue, d’affection virale déjà présente ou en récupération après un épisode grippal et en préventif.

Dans l’alimentation dans les agrumes, les légumes verts cuits, les choux, le cassis, les baies d’églantier.

En supplémentation, optez plutôt pour la vitamine C d’origine naturelle à base d’acérola ou de baies de cynorrhodon. Un comprimé de vitamine C acérola de 1000mg ne contient que 20 à 25% de vitamine C donc en cas d’affection il est possible de prendre 2 à 3 comprimés par jour sans risque de surdosage.

L’Extrait de pépins de pamplemousse

Ce produit anti-inflammatoire et antibactérien est capable d’agir contre près de 800 souches de bactéries et de virus à la fois en prévention et en traitement. Garder de l’extrait de pépins de citrus paradisi, fruit de pomelo, sans alcool, sans conservateur, sans additifs et sous sa forme liquide dans sa trousse à pharmacie est un excellent moyen de lutter contre n’importe quelle infection.

Les huiles essentielles pour les affections virales de l’hiver

Vous voila parés pour préparer l’hiver !

Comment les Fleurs de Bach peuvent nous aider tout au long de notre vie ?

Bébé

Avant de pouvoir s’exprimer par la parole c’est le langage non verbal qui est présent, les gestes, la façon de réagir aux situations, d’ailleurs plus intenses pour faire passer, exprimer une émotion. Le bébé va s’exprimer par des pleurs pour beaucoup de raisons (douleurs, contrariétés, impatience, volonté) et aussi par des gestes plus physiques (balancement, mouvements, agitations, gestes brusques) qui vont traduire leur état du moment.

A travers ces observations, et de ce qui est perçu par les parents, il est possible de corriger certains déséquilibres et harmoniser ces états d’âme traversés par le bébé et qui va impacter la vie de famille (inquiétudes, tensions, sommeil, fatigue).

Les Fleurs de Bach ont cette capacité à corriger ces états d’âme en faisant des petits réglages et faire basculer subtilement vers l’état opposé à savoir en développant nos qualités et nos ressources. Par exemple, la patience, l’acceptation, la tolérance, la gentillesse, le courage, la joie et elles vont également agir sur la personnalité propre pour retourner à l’équilibre.

Un point aussi très important, les enfants sont très sensibles à « l’ambiance » qu’il règne dans le foyer, et même si les parents cachent leur nervosité ou stress, leur fatigue, leurs contrariétés pour être pleinement disponibles pour leurs enfants, ces derniers ressentiront le mal être et les émotions de leurs parents. C’est pour cette raison, qu’il est important de ne pas négliger aussi l’implication des parents dans le bien être des enfants. Prendre le temps de s’occuper de soi ne peut avoir que des répercussions positives sur toute la famille.

Enfant

A partir du moment où l’enfant est en intéraction avec l’extérieur dans des structures (crèche, nourrice, école), avec d’autres enfants, d’autres personnes, son comportement et ses ressentis vont se manifester en fonction des situations vécues. Les Fleurs de Bach sont d’une grande aide, pour que tout en préservant sa personnalité, il puisse se sentir plus en paix, en cas de peurs, d’angoisses, de timidité, d’agressivité, de manque de confiance en soi, d’agitation, de difficulté d’apprentissage ou de concentration.

Adolescence

La période des changements physiques, de l’affirmation de la personnalité, des relations amoureuses, de la transition vers l’âge adulte qui passe par des phases très intenses émotionnellement, parfois extrêmes. Les Fleurs de Bach peuvent être d’un grand soutien pour ne pas se laisser influencer, et ramener la paix et l’harmonie dans ce flot intense d’émotions variées : le manque de confiance en soi, en son apparence, l’hypersensibilité, le découragement..

Adulte

En tant qu’adulte, les difficultés peuvent être nombreuses tant sur le plan personnel que professionnel. Que ce soit les difficultés relationnelles (familiales ou professionnelles), la déprime, voir la dépression, le stress, le burn out, le manque d’estime de soi, ou juste la sensation que quelque chose ne tourne pas rond, les Fleurs de Bach permettent d’amener vers ce que l’on souhaite à condition d’être volontaire dans la quête du changement. A l’âge adulte, nous avons cette capacité, cette conscience que nous sommes responsables de nos choix, et que nous pouvons choisir à tout moment ce qui nous convient ou pas en fonction de notre personnalité et de nos valeurs. La mise en œuvre de ces choix n’est pas toujours évidente, c’est pour cette raison qu’une aide extérieure peut parfois être utile pour prendre conscience de ce qui ne va pas ou plus pour mettre en place les changements nécessaires qui conviendront pour être en accord avec soi.

Et si certaines séries ou certains films nous donnaient des pistes de réflexion sur le sens de la vie ?

Lucifer

Si on prend la série Lucifer par exemple, le personnage principal qui est le gardien des Enfers, qui travaille comme consultant en partenariat avec la police et contribue à résoudre des enquêtes. Grâce à ses « pouvoirs » il a la capacité de faire avouer aux autres personnes leur vraie nature et leurs secrets les plus sombres en les regardant droit dans les yeux et en leur posant cette simple question : qu’est-ce que vous voulez vraiment ? et bien sûr il obtient toujours la réponse car la personne en face ne peut faire autrement que de lui dire la vérité..

Si on vous posait cette question, seriez-vous capable de répondre honnêtement, sans réflexion du mental, sans vous mentir ? bonne question n’est-ce pas ?

Si on laissait notre cœur s’exprimer quelle serait la réponse ? Si on enlève les croyances, les peurs, la peur du jugement, le manque de confiance en soi, les doutes, .. alors on sera en mesure de pouvoir y répondre surtout si nous décidons d’écouter et laisser parler ce qu’on se dit en notre for intérieur. Car nous savons toujours au fond de nous ce que nous voulons, la difficulté c’est d’arriver à nous entendre entre les influences extérieures (société, éducation, famille, relations), intérieures (jugement, confiance, foi..) et nos « travers » (orgueil, paresse, culpabilité ..)

Et si notre vraie nature était enfouie sous ces « travers » et qu’elle ne demande qu’à s’exprimer ? Qu’est-ce que cela impliquerait dans notre vie au quotidien ? De lâcher des croyances, des jugements, des peurs et de s’écouter pour aller vers ce qui nous correspond en faisant appel à nos qualités et nos ressources.

Il évoque aussi dans cette série que l’enfer n’est pas un lieu de torture pour les âmes égarées mais que la torture est générée par le fait que les humains revivent en boucle les derniers évènements. Ce qui renvoie à cette notion de responsabilité de notre propre sort, que par nos choix, si nous écoutons nos « travers » alors la vie peut devenir infernale.

Star Wars

Qui n’a jamais entendu parler dans Star Wars du côté obscur de la force ? ça vous dit quelque chose ? Si on fait le parallèle avec la vie « réelle », le côté « obscur » correspondrait à nos « défauts » tels que l’orgueil, la haine, l’égoïsme, l’impatience, la jalousie, l’intolérance etc.. auxquels il est facile de céder car plus rapides, plus faciles alors que rester du côté « lumineux » demande des efforts : on se souvient par exemple d’Anakin Skywalker qui se laisse emmener du côté obscur à cause de sa peur de perdre sa femme Padmée. En cédant à cette peur de la perdre, il s’est laissé manipuler par le coté obscur qui lui laissait entrevoir la possibilité d’empêcher la mort de sa femme. Sauf qu’en réalité, c’est en cédant au côté obscur qu’il laisse libre cours à sa colère, et que son ambition et son orgueil le conduisent à tuer, ce qui brisa le cœur de sa femme qui se laissa mourir lors de son accouchement…

On peut en déduire que nous sommes seuls maitres de notre destin, et que c’est notre attitude qui créé notre propre malheur ou bonheur selon si nous choisissons d’écouter nos « mauvais » ou nos « bons » cotés.

Et l’histoire finit bien puisqu’Anakin, qui ressemblait plus à une machine qu’à un être humain, revient du coté « clair » 3 épisodes plus tard, en laissant parler son cœur et en choisissant de sauver son fils en tuant l’Empereur.

Parfois à force d’écouter des influences extérieures ou des tendances négatives de nous-mêmes, nous pouvons nous éloigner de ce que nous sommes au fond de nous, car nos actions ne sont plus du tout en adéquation avec nos aspirations profondes d’où une sensation de « conflit » interne (d’ailleurs le personnage le décrit dans le film !) source de mal être qui à la longue peut se transformer en maladie.

Nous avons ces deux cotés en nous, et nous avons le choix de donner la parole à l’un ou à l’autre en fonction des expériences de vie qui se présentent à nous.

Matrix

Pilule bleue ou pilule rouge ?

Dans Matrix il est question de deux réalités : la « matrice » la vie de surface créée de toute pièce par des machines douées d’intelligence pour soumettre la population humaine et se servir de leurs corps comme source d’énergie et la vie « réelle » ou les personnes ont été libérées du monde virtuel

Je trouve ce film très intéressant, on peut avoir plusieurs interprétations mais je vous partage la mienne :

D’un point de vue « rationnel », la vie peut ne pas avoir de sens en particulier, on est éduqués par nos parents, on choisit des études de façon rationnelle pour être sûr de pouvoir exercer un métier sûr, on rencontre quelqu’un, on se marie, on fonde une famille et le rythme métro-boulot-dodo s’installe … On avance sans se poser de questions, et même si on essuie quelques tempêtes intérieures, on applique ce qui nous a été transmis et on passe sa vie à ne pas se remettre en question car on se dit « c’est la vie » ou « c’est comme ça » donc pourquoi il pourrait en être autrement ? et dans ce cas de figure à quoi bon changer quoi que ce soit ? dans quel but ? autant rester tel que l’on est, c’est plus simple et plus facile.

D’un autre point de vue, si on se pose des questions, et que l’on cherche à comprendre le sens de la vie, on peut penser que la vie telle qu’elle est faite, est comme une école ou nous sommes là pour apprendre à évoluer positivement et être heureux. Mais être heureux demande des efforts permanents, de désapprendre ce que l’on a appris pour rester centré au présent, de n’écouter que soi-même, d’être à l’écoute de ce qui nous fait envie et réaliser ces envies, en allant à la découverte de nous-même et de nos aptitudes.

Acquérir cette liberté intérieure a un prix, celui de se sentir un peu à « contre-courant » mais salutaire pour notre bien être car nous prenons ainsi conscience que le but de la vie est d’être heureux en étant en accord avec soi.

Changer positivement demande du courage, de la persévérance mais en retour cela nous permet de nous épanouir et de nous libérer de ce qui ne nous convient plus.

L’Argile verte : une solution miraculeuse pour cicatriser

J’étais déjà convaincue de l’effet de l’argile verte sur beaucoup de choses mais cette dernière expérience a été impressionnante. Sur une plaie à vif dans la main suite à une chute, les cataplasmes d’argile verte ont été appliqués sur une gaze pour ne pas être en contact direct avec la plaie. A raison de 3 cataplasmes par jour, puis 2 par jour, la peau s’est reformée au bout de 48h petit à petit et la plaie a été totalement cicatrisée en 5 jours.

L’argile verte peut se trouver en magasin bio, en pharmacie ou parapharmacie, de préférence bio et 100% naturelle. Elle peut se trouver sous forme de poudre où on peut faire son mélange soit même ou en pate prête à être utilisée.

A avoir dans sa pharmacie pour toute la famille !

Expérience pratique avec les Fleurs de Bach en application locale

Après avoir testé et approuvé  l’utilisation de l’élixir Vine et Rescue pour un herpès buccal et le faire disparaitre avant qu’il n’apparaisse ! La dernière expérience en date était pour traiter un abcès dentaire sur la gencive apparu pendant la nuit. Dès les premières application de l’élixir Vine (1 goutte pure), l’abcès s’est percé le jour même. Il a fallu 3 ou 4 jours pour que l’abcès se vide et disparaisse, sans avoir eu besoin d’aller chez le dentiste en urgence !

Pour rappel, cette façon d’utiliser les Fleurs de Bach est inspirée de la méthode du Docteur Ricardo Orozco qui consiste à appliquer localement les élixirs floraux en fonction des symptômes en plus de la prise par voie orale d’une préparation personnalisée faite en fonction des troubles émotionnels vécues. Cette méthode diffère de la méthode du Dr Bach en ce sens où le choix des élixirs va se faire en fonction des symptômes physiques et non pas seulement en fonction de la personnalité et de la façon de réagir aux situations. L’élixir Vine a été évoqué pour tout ce qui peut se définir comme « liquide sous tension » : abcès, furoncles, herpès etc. Il aide la maturation favorise l’expulsion du liquide.

Comment éviter les poux à la rentrée?

Une astuce très simple pour agir en prévention pour éviter les poux : l’huile essentielle de lavande vraie et l’huile essentielle de tea tree.

Mettez 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie sur le col des vêtements, manteaux, écharpes, bonnets.

En cas de contamination, mettez 1 goutte d’huile essentielle de Lavande vraie (Lavandula angustifolia ou lavandula vera) et 1 goutte d’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia) dans la dose de shampooing. Grace aux propriétés répulsives anti-poux, calmante et anti-démangeaisons de la lavande vraie et aux propriétés antiparasitaires du Tea tree un duo gagnant contre les poux !

Et si le bonheur n’était pas un luxe…

2ème partie : La nature de la maladie

La maladie, le mal être au sens large, est le résultat du décalage entre ce que nous souhaitons, ce que nous sommes vraiment et ce que nous faisons concrètement de notre vie.

Le symptôme se manifeste pour une cause précise, qui est la source du conflit « interne ». La même cause pouvant se manifester différemment chez chacun de nous en fonction de notre personnalité. Mais en travaillant sur cette cause, les effets en cascade, quels qu’ils soient disparaitront automatiquement.

Si nous prenons comme exemple la peur : certains vont devenir pales, rougir, hystériques et d’autres seront incapables de parler. Si on identifie cette peur, et que chacun a la possibilité de la dépasser et d’y faire face, tous ces symptômes disparaitront puisque la peur elle-même aura disparue.

L’exemple du Docteur Bach lui-même est parlant : en 1917, à l’âge de 31 ans apprend qu’il est atteint d’un cancer au niveau de l’abdomen et on lui annonce une espérance de vie de 3 mois. Il décide alors de rassembler toutes ses forces, son courage, pour aller vers ce qui lui tient à cœur, des remèdes naturels sans effets secondaires adaptés à la personnalité et au tempérament.

Alors que son cabinet de médecine fonctionnait très bien à Londres, il le quitta pour aller chercher dans la nature des remèdes qui pouvaient aider le plus grand nombre à « s’auto-guérir » en en se reconnectant à soi. Malgré les influences du monde médical, il poursuivit ses recherches comme il l’entendait et mis au point un système de santé qui corrige les déséquilibres profonds à l’origine du mal être en éliminant tout ce qui peut nous empêchent d’être nous-mêmes : les peurs, le manque de confiance en soi, un mental trop actif, un manque d’intérêt pour le présent, etc.

Cette démarche personnelle, cette conviction lui a permis de gagner presque 20 ans d’espérance de vie au lieu des 3 mois annoncés.. preuve incontestable que si nous sommes à notre écoute en faisant appel à nos ressources (courage, persévérance, confiance en soi, espoir, foi..) nous pouvons être heureux et en bonne santé.

« Si nous suivons nos souhaits, nos désirs, nous ne devrions connaitre que joie et santé » (Edward Bach) Article inspiré de « The original writings » (Les écrits originaux) Dr Edward Bach

Et si le bonheur n’était pas un luxe …

Première partie : Préserver sa personnalité

Nous sommes des êtres vivants dotés d’une âme (la petite voix à l’intérieur, que nous n’écoutons pas toujours ou que nous entendons mais que nous préférons ignorer si ça vient froisser nos principes, nous faire peur, etc).

Notre âme nous donne des ressentis sur ce que nous aimons ou pas, ce qui devrait nous guider pour faire nos choix. Je sais ce que vous allez me dire « oui mais ce n’est pas si simple .. » c’est simple mais pas toujours facile à mettre en pratique, c’est vrai. Cela nous met en face de principes que nous avons eu via notre éducation ou encore via le monde qui nous entoure.

Lorsque nous sommes enfants, nous avons cette capacité à être spontané, à être au présent et nous ne voulons faire que les choses qui nous font envie en permanence, pourquoi ? parce que cela nous fait plaisir et que c’est amusant !

Cependant nous sommes confrontés à l’éducation qui nous apprend que nous ne pouvons pas toujours nous amuser, que nous devons être sérieux, travailler et que l’on ne peut pas faire tout ce que nous voulons.

Ensuite nous sommes influencés par l’éducation, la société, les croyances que pour être heureux nous devons faire des études pour avoir un métier qui apporte une certaine sécurité, se marier, acheter une maison, faire des enfants etc.. ce qui nous conditionne ou nous cantonne dans des choix qui nous semblent obligatoires pour respecter les normes, les souhaits de notre famille, ou pour tout autre raison (principes, peur, obligation..).

Un exemple

Le Docteur Bach évoque dans son livre (« Les écrits originaux ») l’exemple d’un enfant qui dessine une maison pour l’anniversaire de sa mère. Dans sa tête, la maison est déjà dessinée, il en connait déjà tous les détails, il ne reste plus qu’à la dessiner. Lorsqu’il l’a dessine, tout y est comme il l’a pensée et même si cette maison peut paraitre abstraite, il y a mis tout son cœur pour qu’elle soit comme il l’a décidé, à sa façon, il en est très content et va l’offrir de bon cœur à sa mère.

Si nous prenons une autre version de l’histoire où alors que l’enfant est en train de dessiner la maison qu’il a imaginé, une personne vient lui suggérer des modifications : pourquoi ne pas ajouter une fenêtre là, et une porte aussi ? et le chemin qui mène au jardin devrait passer par là..

Il va en résulter que l’enfant va perdre tout intérêt pour son œuvre, il se peut qu’il continue mais il va maintenant dessiner ce qui lui a été suggéré. Il se peut qu’il soit mécontent, en colère, ou avoir peur de refuser ces suggestions, commencer à détester son dessin ou qu’il veuille même le déchirer ; en fonction de sa personnalité.

Le dessin final sera peut-être une maison reconnaissable mais elle sera l’interprétation des pensées de quelqu’un d’autre, et non plus fidèle à l’image que l’enfant avait en tête et il ne sera pas prêt à temps pour l’anniversaire de sa mère, ce qui peut générer colère, frustration, désintérêt, tristesse, sources de mal être.

Nos propres envies ne doivent jamais être confondues avec celles des autres qui ont souvent beaucoup d’influence sur nous. Nous ne devons jamais accorder d’importance à ce que les autres pensent de nos propres actions, nous sommes le seul maitre à bord pour savoir ce qui est bon pour nous. L’erreur que nous faisons souvent est de pas écouter ou « entendre » ce dont nous avons vraiment envie.

Tout au long de notre vie, nous avons des choix à faire en fonction des situations que nous vivons, des rencontres que nous faisons. Si nous ne sommes pas en accord avec nous-mêmes (notre âme), des petits déséquilibrent apparaissent : des douleurs, des problèmes physiques, des insomnies etc et si nous n’y prêtons pas attention, persuadés de bien agir, nous continuons dans le même sens jusqu’au jour où les problèmes deviennent de plus en plus importants et que nous ne pouvons même plus faire ce qui nous fait plaisir.

En effet, les maux physiques nous indiquent que nous ne sommes pas en accord avec nous-même et que nous ne sommes pas sur la bonne route.

Qu’est ce qui nous empêche d’être nous-même?

Nous savons au fond de nous ce qui est bon pour nous à tout moment. Qu’est ce qui peut nous empêcher d’écouter ? des analyses du mental, on pèse le pour le contre et finalement on retient le contre (bizarrement), des peurs (oui mais si je fais ça X ne sera pas content : alors déjà nous ne connaissons pas les réactions des autres parce que nous ne savons pas ce qui se passe dans leur tête et si nous communiquons simplement, de façon positive sur nos besoins, la réaction de l’autre personne peut être soit inexistante, soit virulente mais dans tous les cas rien ne nous oblige à rentrer dans le débat, soit elle peut être aussi tout simplement positive, une chose est sûre si nous n’expérimentons jamais nous ne pouvons pas savoir ce qui se passera !), des principes (c’est bien de faire plaisir aux autres parce que c’est agréable quand les relations sont pacifiques (oui mais à quel prix .. les relations sont faussées et les frustrations grandissantes), ou encore parce que l’on subit les influences des uns et des autres.

Les maux sont la conséquence de notre attitude qui n’est pas en phase avec ce que nous avons réellement envie de faire, quand nous faisons les choses en fonction des autres, ou que l’on se laisse influencer par leurs choix, ou encore en raison de certaines croyances. C’est à ce moment-là que nous dévions de notre propre chemin.

Nous vivons en communauté (car aucun intérêt à vivre seul) mais nous avons chacun notre chemin, notre individualité, nous ne vivons pas pour les autres mais avec eux, il y a juste une intéraction, des partages, des relations mais pas d’influence à subir. 

Galilée croyait que la terre était ronde alors que le monde entier pensait le contraire, et il est resté sur ses convictions (à juste titre) alors que sa famille lui a tourné le dos.. mais il resté fidèle à lui-même.

C’est pourquoi nous devons préserver notre propre personnalité, vivre notre propre vie comme on l’entend sans crainte à avoir du moment que nous sommes en accord avec nous-même. 

Le rôle des Fleurs de Bach

Les fleurs de Bach nous influencent positivement car elles nous emmènent vers ce que nous souhaitons et nous ramènent à l’équilibre qui nous convient à condition d’accepter de changer positivement en développant nos qualités et nos ressources.

Elles ont cette capacité d’agir même sans que nous en ayons conscience (il arrive que l’entourage constate un changement même avant nous !), et si nous acceptons de nous laisser emmener par leurs effets positifs tout en restant acteur de nos choix, elles nous permettent de nous reconnecter à nous-mêmes.

Si vous avez la sensation de répéter les mêmes erreurs, d’attirer le même type de relation, si vous vivez des relations difficiles ou conflictuelles au niveau amical, familial ou professionnel , si vous vous sentez stressé en permanence ou si vous sentez que quelque chose ne tourne pas rond et que vous avez envie que votre vie change, vous êtes au bon endroit !

Si vous souhaitez faire cette expérience, je serai ravie de vous accompagner pour partir à la (re)découverte de vous-même.

« ne me croyez pas, expérimentez par vous-même » Dr Edward Bach (1886-1936)

Article inspiré du livre « The original writings » (Les écrits originaux) Dr Edward Bach

Facebook
LinkedIn

La trousse à pharmacie des huiles essentielles pour les vacances

Des huiles essentielles pour repousser les moustiques  et soulager les piqûres :

=

Spray anti-moustiques répulsif et curatif

1 spray en verre teinté 30ml

Eucalyptus citronné 1ml

Géranium rosat 1ml

Citronnelle de java 1ml

Compléter avec un alcool type Vodka qui sera le dispersant

Concentration en huiles essentielles 10%

Contre- indications : Femmes enceintes ou allaitantes et enfants de moins de 6 ans

Propriétés :

Citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus) :

  • Désodorisante, répulsive (moustiques) et curative (piqures)
  • Anti-inflammatoire
  • Calmante

Précautions d’emploi : irritante à l’état pur, toujours diluer par voie cutanée

Eucalyptus citronnée (Eucalyptus citriodora) :

  • Répulsive (moustiques) et apaisante (piqures)
  • Anti-inflammatoire et anti-rhumatismale
  • Calmante
  • Antalgique

Géranium rosat (Pelargonium x asperum CV Egypte) :

  • anti-infectieuse
  • anti-inflammatoire, antalgique
  • répulsive
  • hémostatique (stoppe les saignements)
  • tonique et astringente cutanée

Migraines, nausées, mal des transports

Menthe poivrée (mentha x piperita)

Voilà une huile essentielle qu’il faudrait toujours garder près de soi. Car la menthe poivrée permet de dissiper de nombreuses douleurs. Elle est la meilleure ennemie des migraines et autres maux de tête, lutte contre les troubles digestifs, les remontées acides, le mal des transports, les nausées et vomissements. Antispasmodique et antalgique, cette huile à l’odeur prenante fait également disparaître les démangeaisons cutanées. En cas de mal de tête, on dépose 1 goutte d’huile essentielle sur les tempes et les sinus frontaux (le plus loin possible des yeux). En cas de troubles digestifs, on place 1 goutte dans une petite cuillère à café de miel ou sur un sucre. À avaler après le repas si le besoin se fait sentir. En cas de coup de fatigue pour conduire elle est très efficace par ses vertus tonique et dynamisante. (1 goutte sous le nez)

Contre-indications : grossesse, allaitement. Elle est également déconseillée chez l’enfant en dessous de 6 ans et les personnes asthmatiques ou épileptiques.

Lavande vraie (lavandula angustifolia) : Une huile essentielle à tout faire à avoir dans sa pharmacie pour petits et grands : anti-infectieuse, calmante, sédative, cicatrisante (brulures, démangeaisons), antalgique et anti-spasmodique. Des douleurs au coup de soleil, en passant par les piqures d’insecte ou désinfecter une plaie, elle peut s’avérer très utile !

Hématomes :

L’hélichryse italienne (helichrysum italicum var. italicum)

Cette plante jaune qu’on appelle aussi l’immortelle est présente sur tout le pourtour méditerranéen, notamment la Corse. L’huile essentielle d’hélichryse est un puissant anti-hématome principalement utilisée pour la santé de la peau. Elle permet ainsi de faire disparaître plus vite les ecchymoses mais s’attaque aussi aux crevasses ou à la couperose. Si on cherche à faire disparaître un bleu ou une bosse, on appliquera 2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’immortelle diluées dans de l’huile végétale d’Arnica sur l’endroit de la peau concerné (usage externe). On pourra également renouveler l’application 2 à 3 fois dans la journée sans excéder 9 gouttes dans la journée. Si on cherche plutôt à lutter contre des troubles cutanés, alors on déposera 2à 3 gouttes d’huile sur la zone concernée avant de masser avec de l’huile végétale d’Arnica (vertus anti-inflammatoires) en même quantité.

Contre-indications : Elle est interdite chez la femme enceinte ou allaitante, pour le bébé, les personnes épileptiques, et les personnes traitées par anticoagulants.

Piqure d’insecte : lavande vraie ou lavande aspic

La lavande aspic (lavandula spica) origine France

Elle est plus foncée que l’huile essentielle de lavande vraie et n’est pas utilisée pour apaiser les mêmes maux. Ainsi, la lavande aspic est exceptionnellement cicatrisante (plaies, psoriasis) et s’attaque aux brûlures, aux coups de soleil, aux piqûres de serpents, de guêpes et de méduses. Véritable alliée des vacances d’été, elle extermine aussi les poux et lutte efficacement contre les mycoses, les herpès labiaux et le zona. Si on la recherche pour ses vertus antalgiques et cicatrisantes, il faudra alors appliquer 3 à 6 gouttes d’huile essentielle pure sur l’endroit de l’épiderme concerné. Un geste à répéter 3 à 4 fois par jour en diluant avec de l’huile végétale (concentration en huiles essentielles 50%, et 20% pour les peaux sensibles et les enfants de plus de 6 ans). Elle a également des propriétés anti-infectieuses, expectorantes et fluidifiantes des secrétions pulmonaires en cas d’affection virale ORL.

Contre-indications : femmes enceintes ou allaitantes. Elle est également déconseillée chez l’enfant en dessous de 6 ans (remplacer par la lavande vraie)

Douleur, inflammation :

gaulthérie couchée (gaultheria procumbens ou fragrantissima)

cette huile essentielle très odorante (on aime ou pas) rappelle les odeurs du gel de massage chez le kiné. Elle est très efficace en cas de douleurs articulaires ou musculaires, inflammation en cas de blessures musculaires, contractures, entorses, hématomes, tendinites, déchirures, douleurs spasmodiques.

A diluer dans de l’huile végétale d’arnica et appliquer en massage sur la zone concernée de 2 à 3 gouttes avec une concentration de 30 à 50% (soit 3 à 6 gouttes d’huile végétale), 20% (soit 12 gouttes) pour les peaux sensibles et pour les enfants car elle chauffe.

Elle peut également servir pour chauffer les muscles avant l’effort pour les sportifs en massage sur les jambes (concentration 10% maximum)

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, enfants en dessous de 6 ans, personnes traitées par anticoagulants car elle a des propriétés anticoagulantes

Antistress :

La camomille romaine ou noble (chamaemelum nobile)

Cette huile très douce agit sur le système nerveux et peut être utilisée en cas de stress, de choc émotionnel ou de crise d’angoisse, c’est l’équivalent du Rescue (Remède de secours en Fleurs de Bach). Elle favorise également le sommeil et dissipe les douleurs nerveuses. En cas d’anxiété, on dépose 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine sur son plexus solaire, la face interne des poignets, la voûte plantaire et le long de la colonne vertébrale. On peut également déposer une goutte sous sa langue ou inhaler à même le flacon pendant 2 ou 3 secondes. En cas d’asthme d’origine nerveuse, 1 goutte sur le plexus solaire à renouveler tous les quarts d’heure en cas de crise. Ses vertus antispasmodiques peuvent également soulager les crampes au bas ventre associé au basilic exotique pendant le période menstruelle (1 à 2 gouttes de chaque avec autant d’huile végétale en massage local).

Elle peut être utilisée par toute la famille.

Contre-indications : à éviter durant les 3 premiers mois de sa grossesse.

Maux de ventre :

Basilic exotique (Ocimum Basilicum)

Elle allie des propriétés antistress et antispasmodiques reconnues et permet de soulager tout type de maux de ventre (gastroentérite, colites, maux de ventres liés à la période menstruelle) mais aussi le mal des transports, les nausées et les vomissements. A utiliser en massage local (ventre, plexus) dilué dans de l’huile végétale (2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans 6 à 9 gouttes d’huile végétale (12 gouttes pour les peaux sensibles ou les enfants de plus de 6 ans). Elle peut s’avérer très utile en cas de spasmophilie.

Désinfecter :

Tea tree (Melaleuca alternifolia)

Antibactérien et anti-infectieux à large spectre, antifongique et antiparasitaire. Du bouton d’acné (1 goutte pure sur un coton tige) à la désinfection d’une plaie ou en cas d’infection (dentaire, ORL, génital, ..) elle sera une alliée incontestable. Elle peut être utilisée par toute la famille légèrement diluée (50%) ou pure (1 goutte sur la zone concernée). Pour les zones génitales ou les muqueuses la dilution n’excédera pas 10%. (1 goutte d’huile essentielle pour 9 gouttes d’huile végétale).

Et pour les coups de soleil, n’oubliez pas le gel d’Aloe Vera qui rafraichit, cicatrise et régénère la peau ! De préférence bio et avec les critères suivants : « aloe barbadensis » ou  «  Aloe vera natif », contenant la pulpe et non pas la sève, et enfin stabilisé à froid.

Vous voilà parés pour les vacances !

En règle générale, les huiles essentielles sont contre-indiquées pour les personnes épileptiques (sauf avis médical contraire) et pour certaines pathologies. Les conseils cités ci-dessus sont indiqués pour un usage standard des huiles essentielles et ne remplacent pas une consultation médicale. Avant d’utiliser les huiles essentielles, il est recommandé de s’adresser à un professionnel formé en aromathérapie qui recueillera les informations nécessaires et adaptées à votre situation médicale.

Facebook
LinkedIn

Ma dernière expérience avec le Rescue (Remède de secours) en application locale

Rescue spray : 2 pulvérisations dans la bouche à répéter jusqu’à amélioration

Lors de ma dernière réunion avec mes consœurs conseillères agréées en Fleurs de Bach, nous avons abordé le sujet de l’application locale des élixirs floraux selon la méthode du Docteur Ricardo Orozco (“Fleurs de Bach Savoir les utiliser en applications locales”). La méthode du Dr Orozco consiste à appliquer localement les Fleurs de Bach en fonction des symptômes en plus de la prise par voie orale d’une préparation personnalisée faite en fonction des troubles émotionnelles vécues. Cette méthode diffère de la méthode du Dr Bach en ce sens où le choix des élixirs va se faire en fonction des symptômes physiques et non pas seulement en fonction de la personnalité et de la façon de réagir aux situations. L’élixir Vine a été évoqué pour tout ce qui peut se définir comme « liquide sous tension » : abcès, furoncles, herpès etc. Il aide la maturation favorise l’expulsion du liquide.

Alors qu’un herpès buccal pointait le bout de son nez un vendredi soir, j’ai tenté l’expérience de d’appliquer 2 gouttes de Vine et un peu plus tard 2 vaporisation de Rescue sur l’herpès dès les premiers symptômes son arrivée (grosseur mais sans vésicules). J’ai répété l’opération 2 fois dans la soirée puis vaporisé du Rescue plusieurs fois dans la journée de samedi.

A la fin de la journée pas d’évolution vers des petites vésicules douloureuses et qui brûlent mais plutôt un assèchement et une réduction de l’inflammation. L’herpès n’est jamais sorti, il a cicatrisé directement.

« ne me croyez pas, expérimentez ! » Dr Edward Bach