Qui était le Docteur Edward Bach ?

Edward Bach est né en 1886 à Mosley, près de Birmingham en Angleterre. Médecin et chirurgien de grande renommée sur Londres, il devient responsable des blesses de guerre en 1915 tout en poursuivant son travail de bactériologiste.

Poursuivant ses recherches en immunologie il établit un lien entre ces maladies et les différentes bactéries présentes chez les malades. Insatisfait des résultats de la médecine classique, il se met en quête d’une nouvelle façon de se soigner.

Très attentif, il se met à observer les personnalités, les caractères et les réactions des malades.

A partir de 1912 sa santé se détériore, et les médecins lui annoncent qu’il ne lui reste que 3 mois à vivre. Contre toute attente sa force et sa détermination lui ont permis de continuer son travail.

A partir de 1919, il travaille désormais à l’hôpital homéopathique royal de Londres en tant que pathologiste et bactériologiste. Il découvre la doctrine de Samuel Hahnemann « L’organon de l’art de guérir » correspondant de plus en plus à ses propres convictions : il n’existe pas de maladies mais des malades ! Il décide alors de s’intéresser au malade, à sa personnalité, son caractère, son ressenti face à la maladie et de l’aider à retrouver un état d’esprit positif étant persuadé qu’il était possible d’améliorer ainsi son état de santé.

Il a ainsi créé des vaccins administrés par voie buccale basés sur les principes homéopathiques, les sept nosodes de Bach, toujours en vente en Angleterre. Les sept vaccins correspondant à sept états d’esprit qu’il a observé et sept groupes de bactéries indépendamment de la maladie.

Malgré de bons résultats il se met en quête d’un système de santé simple, naturel et accessible à tous. Il décida d’abandonner son poste d’homéopathe au début des années 1920 pour partir en quête de fleurs sauvages qui seraient sa nouvelle méthode de soin.

Ses recherches ont mis en avant que la maladie pouvait être liée à un déséquilibre émotionnel et qu’il suffisait d’identifier les états d’âmes négatifs et perturbateurs pour retrouver l’harmonie et améliorer l’état de santé.

Il poursuit donc ses recherches pour mieux comprendre le fonctionnement de la nature humaine et l’action des émotions sur la santé.

Il trouva les trois premiers remèdes en 1928 : Impatiens, Mimulus et Clematis.

Il découvrit les autres remèdes au début des années 1930, en les plaçant sur sa langue ou sur la paume de sa main.

En 1936 il présenta les 38 remèdes classés en sept groupes d’émotion et le Rescue remedy

Les peurs, L’hypersensibilité, Le manque d’intérêt pour le présent, Le découragement et le désespoir, Le souci excessif du bien-être d’autrui, La solitude, L’incertitude

Le Docteur Bach s’est éteint durant son sommeil dans la nuit du 27 novembre 1936 après avoir transmis à ses collaborateurs son œuvre qu’il avait estimé, quelques mois plus tôt, avoir achevée.

Ainsi, le Centre Bach, fondé par Nora WEEKS et Victor BULLEN, ses successeurs directs, contribue à la conservation et à la transmission de la méthode mise au point par le Dr Bach, une personne humaniste humble et extraordinaire qui a mis son intuition et ses recherches au service de notre santé.

Bibliographie :

Guéris-toi toi-même Dr Edward Bach

Les découvertes médicinales d’Edward Bach, médecin Nora Weeks

Les remèdes de fleurs du Docteur Bach John Ramsell

Guide des fleurs de Bach Judy Ramsell Howard

 

 

Share